Propos sur le Toucher Physique
L'individu peut être touché globalement ou en partie par les mouvements de la vie :

Comme les autres sens, plus le toucher est stimulé, plus il se développe.


Toute la surface corporelle a besoin d'être touchée, caressée, avant même la naissance et durant toute sa vie, afin de stimuler le cerveau, qui lui stimule le fonctionnement naturel des organes, et surtout le désir de vie.
La peau reçoit constamment des manifestations d'éveil, par le frottement des vêtements, les pressions lors des déplacements, les mouvements, les différences climatiques, le contact corps à corps, etc..
Ce que le psychanalyste Didier Anzieu explique parfaitement dans son concept du MOI-PEAU, précisant l'étayage du Moi sur la peau et impliquant une homologie entre les fonctions du Moi psychique et celles de notre enveloppe corporelle.
L'enfant ou l'adulte qui n'est pas suffisamment touché exprime ce manque par un certain déséquilibre psychologique, voire physique.
Nous pouvons être touchés émotionnellement par la présence, l'absence, le silence, les mots, les sons, etc...
A chaque toucher, le sujet réagit par de la détente ou de la tension; il se ferme ou s'ouvre à la communication, à la relation d'échange, échange de joie, de paix, ou de colère, d'agressivité.
le toucher est le 1er sens qui s'éveille et le dernier qui s'éteint; nul ne peut toucher sans être lui même toucher.
l'interaction bienveillante, dynamise l'être, éveille la conscience et permet le réajustement nécessaire à l'évolution de soi.